Création d’un spectacle théâtral départemental par le Comité de l’Ain

BLESSÉES À MORT 

d’après « Ferite a morte » de Serena Dandini
mis en scène par Sylvie DELOM

coordination et collaboration : Geneviève POIZEAU

Projet porté par le Comité de l’Ain FNCTA (théâtre amateur), qui regroupe 15 comédiennes et 1 musicienne de plusieurs compagnies de théâtre amateur du département de l’Ain.

LA COMPAGNIE LES ÉPHÉMÈRES
avec les comédiennes : Amandine REY, Céline BARGONE, Chantal GAUTHIER, Christine MARTIN, Christine PUTIN, Claire CHARRIER, Claire ALLEAUME, Colette DALLEX, Dominique CLAVREUL, Hélène SERVIGNAT, Isabelle PERRIER, Jocelyne REY, Lydie BUTAYE, Marlène DRECQ, Michèle DELORME et la clarinettiste Isabelle GUYARD

Spectacle tous publics à partir de 14 ans / durée 1h40mn.

—————————————————————

LE PROPOS
« On avait le monstre chez nous et on ne le savait pas… »
Depuis un ailleurs indéterminé et dans un temps suspendu, les femmes décédées par “féminicide” racontent leurs destinées. Riches ou pauvres, cultivées ou analphabètes, rebelles ou soumises, elles sont unies dans leur diversité. Les récits proposés par l’auteur Serena Dandini sont très émouvants, mais aussi parfois pleins d’humour et d’ironie. L’universalité des histoires pousse le spectateur témoin de ces drames à réfléchir sur la condition de la femme encore au XXIe siècle : au-delà des traditions cruelles et des mentalités coutumières, nos sociétés ‘modernes’ sont marquées par de durables stéréotypes.

Dans ces temps de contraintes sanitaires prégnantes où la vie culturelle est fortement limitée, le Comité département de l’Ain (CD01) juge nécessaire de maintenir vivante une pratique théâtrale au sein des compagnies, de conserver et renforcer les échanges entres troupes, et de préparer l’avenir proche, en lien avec les réalités socio-économiques du moment.

Le CD01 a donc décidé de créer une compagnie autour de la création d’un spectacle.

La compagnie est formée de quinze comédiennes issues de plusieurs troupes de théâtre amateur du département de l’Ain. Elle n’est pas une fin en soi, elle est appelée (au moins dans un premier temps) à ne durer que le temps de mettre en place et jouer le spectacle, soit un à deux ans. Elle prend le nom de Les Ephémères. Elle est le moyen de regrouper dans une réalisation collective les volontés d’action, de créativité, d’échanges et de stimulation entre troupes.

Le spectacle est une adaptation d’un texte italien sur les féminicides (Ferite a morte, de Serena Dandini), traduit par Blessées à mort. Ce sujet sociétal sensible, permanent et très actuel, est fédérateur, et le théâtre doit contribuer à alimenter les réflexions et à changer les mentalités. La mise en scène est confiée à une professionnelle qui accompagne des compagnies amateures (Sylvie Delom, Ambérieu).

Le spectacle devra être présenté lors les Rencontres des Amateurs de Théâtre qui sont programmées du 28 au 31 octobre 2021 au Théâtre de Bourg en Bresse.

D’autres représentations pourront être organisées dans les semaines et mois suivants. Des contacts sont en cours avec des associations ou des fondations dont l’objectif est de favoriser l’autonomie sociale, professionnelle et personnelle des femmes et de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes (CIDFF de l’Ain : Centre d’information sur les droits des femmes et des familles, Fondation des femmes, Fondation Face, etc.).

Le spectacle pourrait ainsi être présenté à l’occasion d’événements permettant des échanges, discussions, témoignages.

L’Union régionale Rhône-Alpes de la FNCTA (URRA) mettra à disposition son réseau de diffusion pour faire connaître ce spectacle et multiplier ses représentations.

Compte tenu des mesures sanitaires actuelles et à venir, la création repose sur un travail individuel, par petits groupes de proximité géographique, et par grand groupe. L’utilisation de vidéo-conférences vient en support de cette organisation.

L’Office municipal de la culture de Châtillon/Chalaronne (OMC) permet l’accès à la salle Gérard Maré du centre culturel pour les répétitions. Une convention est signée entre l’OMC et le CD 01. Le groupe Les Ephémères présentera son spectacle à Châtillon/Chalaronne.

La troupe des Ephémères rassemble 15 comédiennes toutes amateures issues de 12 compagnies de l’Ain : AinCognito, Du Côté de Chez Elles, La Cie du Bord’Eau, La Pie qui Gratte, Le Collectif des Amateurs de Théâtre, Le Plancher qui Grince, Le Théâtre de l’Entrée, Le Théâtre en Pointillé, Les Langues Persillées, Les Zan’TT, Lézartistes & Cie et Pièce à Conviction.

A ces comédiennes se joignent une instrumentiste (clarinette), deux technicien.ne.s (amateurs) lumière et son, une directrice artistique coordinatrice du projet (comédienne et metteure en scène amateure), et des bénévoles pour le soutien administratif et technique au spectacle. Soit plus de 20 personnes directement impliquées.

La conduite artistique est assurée par la metteure en scène professionnelle Sylvie Delom de l’Atelier du Réverbère d’Ambérieu en Bugey.

Partenariats acquis :

  • Le CAT (Collectif Amateurs de Théâtre de Bourg en Bresse) qui regroupe 8 compagnies amateurs de Bourg
  • L’URRA (Union Régionale Rhône-Alpes FNCTA)
  • L’OMC de Châtillon sur Chalaronne.

« On avait le monstre chez nous et on ne le savait pas… »

Depuis un ailleurs indéterminé et dans un temps suspendu, les femmes décédées par “féminicide” racontent leurs destinées. Riches ou pauvres, cultivées ou analphabètes, rebelles ou soumises, elles sont unies dans leur diversité. Les récits proposés par l’auteur Serena Dandini sont très émouvants, mais aussi parfois pleins d’humour et d’ironie. L’universalité des histoires pousse le lecteur/le spectateur témoin de ces drames à réfléchir sur la condition de la femme encore au XXIe siècle : au-delà des traditions cruelles, des mentalités coutumières, nos sociétés ‘modernes’ sont marquées par de nombreux stéréotypes.

D’après l’ouvrage « Ferite a morte » de Serena Dandini

Le CD01 se lance dans un projet théâtral collectif, comment cette idée est-elle née ? 

En ces temps difficiles de contraintes sanitaires prégnantes où la vie culturelle est fortement limitée, j’ai essayé de trouver une idée pour garder une dynamique théâtrale, des échanges entres les troupes de l’Ain.

Pendant le premier confinement j’avais lu « Blessées à mort » de Serena Dandini (auteure italienne). Son ouvrage décrit des féminicides du monde entier. Des femmes décédées par “féminicide” racontent leur destinée. Serena Dandini a écrit des récits très émouvants mais aussi bizarrement pleins d’humour et d’ironie, où la tragédie du quotidien demande justice et où l’universalité des histoires pousse le lecteur à réfléchir sur la véritable condition de la femme au XXIe siècle.

Après le premier confinement les media ont beaucoup parlé du problème des violences conjugales. Fédérer un groupe autour de ce sujet sociétal sensible et douloureux m’a semblé évident. J’avais trouvé l’idée d’un spectacle à créer collectivement. J’ai alors contacté les troupes de l’Ain. Les réponses ont été rapides et enthousiastes. Le groupe Les Ephémères s’est très vite constitué.

Peux-tu nous présenter les personnes qui participent au projet ?

Le projet porté et financé en partie par le Comité de l’Ain FNCTA regroupe 12 compagnies du département. Le groupe Les Ephémères réunit 15 comédiennes et une instrumentiste (clarinette), une metteure en scène professionnelle (Sylvie Delom de l’Atelier du Réverbère d’Ambérieu), des personnes pour la technique, la publicité, les partenariats, la gestion financière, etc. Et je fais office, avec grand bonheur, de directrice artistique coordinatrice du projet.

Comment abordez-vous ce travail collectif ?

La conception du spectacle permet un travail individuel, par petits groupes de proximité géographique et par grand groupe. On peut ainsi s’adapter aux exigences sanitaires. Deux pôles de travail ont été créés, un à Châtillon-sur-Chalaronne et un autre à Bellegarde sur Valserine.

L’utilisation de Zoom permet aussi d’organiser des réunions d’informations et de travail tant qu’il est impossible d’avoir des rencontres en présentiel et /ou pour éviter des déplacements.

Plusieurs répétitions par pôles et des répétitions plénières sont planifiées. Et si tout va bien, le spectacle sera joué lors des Rencontres des Amateurs de Théâtre de Bourg en Bresse le 30 ou le 31 octobre 2021.

Quelle est l’intention de la pièce ? Quelles réactions souhaitez-vous susciter chez les spectateurs ?

Ce spectacle sur les féminicides permettra je l’espère d’alimenter une réflexion individuelle et collective nécessaire aux changements des mentalités. Des contacts sont en cours avec des associations dont l’objectif est de favoriser l’autonomie sociale, professionnelle et personnelle des femmes et de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes. Des lieux sont recherchés par tout le groupe Les Ephémères pour jouer dans le département et la région en 2021 et 2022. Mettre l’expression artistique au service d’une cause qui nous tient à cœur… 

Bravo pour cette initiative, un petit mot personnel pour finir ?

C’est vraiment enthousiasmant de créer et de travailler avec autant de personnes extrêmement motivées et généreuses.

Le groupe Les Ephémères réunit de multiples talents artistiques et je peux déjà vous assurer que le spectacle « Blessées à mort » sera magnifique.

Interview avec Geneviève Poizeau
Propos recueillis par Claire Martin
Janvier 2021

  • le 31 octobre 2021 pour les Rencontres des Amateurs de Théâtre de Bourg-en-Bresse
  • le 21 novembre 2021 au Théâtre de l’Abergement-de-Varey
  • le 5 mars 2022 à la MJC Louise Michel d’Ambérieu-en-Bugey
  • le 13 mars 2022 à la Salle des fêtes d’Hauteville
  • le 9 avril 2022 au Théâtre Jeanne d’Arc, de Bellegarde-sur-Valserine

     

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

FNCTA Auvergne-Rhône-Alpes © 2022 Tous droits réservés | Mentions légales | Politique de confidentialité | Photos zeizig – mascarille.com 

Site réalisé par S2A Solution Valserhône (Ain)