Théâtre à domicile, une alternative conviviale !

Le théâtre, c’est avant tout un public et des comédiens et comédiennes, n’est-ce pas ? On parle souvent du théâtre de rue, ou bien de lectures dans les parcs… et pourquoi pas du théâtre en appartement ? Quelques projecteurs, des chaises, et la magie opère..! 

Pour proposer des soirées culturelles et conviviales, des troupes se lancent dans le théâtre en appartement ! L’occasion d’assurer une proximité avec le public, de démocratiser la pratique artistique, et aussi de proposer des évènements plus légers logistiquement…! 

Guy Dieppedalle, propose ce type d’évènements avec plusieurs troupes de théâtre en Savoie &Haute-Savoie, et il a accepté de nous parler de son expérience ! 

Le théâtre à domicile, une pratique populaire !

Interview de Guy Dieppedalle – Propos recueillis par Claire Martin –  16/12/2021

1/ Guy, tu es actif dans plusieurs compagnies de théâtre qui ont l’expérience de jouer dans des appartements ou bien dans des lieux insolites, comment est venue cette idée ?

En 2005, je joue un Seul en scène. Le café des mirages. Texte peu connu. Puisque j’en suis l’auteur. Première pièce produite par Rouge banane théâtre, petite et nouvelle compagnie de l’Isère, inconnue à l’époque. Les salles habituelles font la moue pour nous programmer. La majorité des festivals locaux de théâtre rejettent les spectacles d’artistes « Seuls en scène ». Un réseau d’amis et d’amateurs de théâtre nous ouvrent la porte de leurs domiciles : Salle à manger. Grange dans une ferme. Grenier. Chapelle ancienne. Café associatif. Exposition d’art… De fil en aiguille, le réseau se développe en Isère et en Savoie. Globalement la formule, pour cette pièce, connait le succès. Deux ratés nous permettent de nous améliorer. Après rodage de plus d’une vingtaine de représentations, nous osons un festival. Le festival national de Châtillon-sur-Chalaronne. Qui sélectionne ce spectacle en 2007.
Fabuleuse reconnaissance pour l’équipe, composée de cinq personnes. Nous produisons ensuite d’autres spectacles dont certains sont adaptés au théâtre à domicile.

 

Un réseau d’amis et d’amateurs de théâtre nous ouvrent la porte de leurs domiciles

2/ Tu parles d’adaptation à ce type de représentation. Peux-tu préciser ce que tu entends par théâtre à domicile ?

Tu as raison, il semble important d’apporter une tentative de définition. D’autant plus que cette notion trouve ses racines dans notre histoire. Les salles de spectacles n’existaient pas au Moyen-Age. Les représentations artistiques se déroulaient en extérieur. Au milieu du public. Quelques rares troubadours étaient invités à jouer au domicile des seigneurs locaux. Pour nous, aujourd’hui, le théâtre à domicile concerne toute représentation d’une pièce de théâtre produite dans un espace privé. En dehors des espaces publics : salles de spectacles, salle des fêtes, extérieurs publics…
Nous distinguons deux types d’espaces privés :
Soit le domicile d’une personne. Appartement, maison, en extérieur privé…
Soit un espace associatif ou collectif. La représentation est privée, réservée aux membres de l’institution organisatrice de la soirée.

 

“Aujourd’hui, le théâtre à domicile concerne toute représentation d’une pièce de théâtre produite dans un espace privé”

3/ Concrètement, comment procédez-vous pour organiser ce type de manifestation ?
Nous sommes aujourd’hui trois compagnies qui mutualisons nos outils techniques.
 Rouge banane en Isère, Arcada et Croq Sésame en Savoie. Certains spectacles sont uniquement conçus pour le théâtre à domicile. Notre fonctionnement repose sur plusieurs éléments :
. Une vitrine
Notre site web sert de vitrine. Il détaille le fonctionnement du théâtre à domicile et présente nos productions.
. Les contacts humains
Nous prenons contact, par lien direct ou par téléphone, avec nos relations. Nous sollicitons notre liste de connaissances. Nous n’utilisons par les réseaux sociaux sur le web. En matière d’information, nous limitons la production de documents en papier dans un souci de protection de la nature.
. L’équipement
L’équipement technique utilisé est démontable : Rideaux noirs de fond de scène de 3m à 5 m de large. 3 projecteurs sur pieds. Tout doit tenir dans une seule voiture. Là aussi, dans un souci écologique et économique.
. La marche à suivre
Les personnes intéressées nous contactent deux mois avant la date prévue pour une représentation à domicile.
Nous leur conseillons de voir le spectacle, ou un extrait, avant de le commander. Ou d’en connaître le texte. Et de s’informer par d’autres canaux.
. Une convention
L’un d’entre nous se déplace pour découvrir le lieu de la future représentation à domicile, avant de signer un convention avec l’organisateur. La convention balaie tous les aspects de l’intervention : Equipe d’artistes et de techniciens, espace scénique, espace réservé aux artistes, conditions d’hygiène et de sécurité, assurance, déplacements, participation aux frais, droits d’auteurs, collation, partage…
. Une adaptation
Nous adaptons la mise en scène et répétons, avant la représentation, dans un espace identique à celui que nous allons découvrir.

4/ Selon toi et tes compagnons de théâtre, qu’est-ce qu’apporte le fait de jouer
dans de tels lieux ? 
Nous cherchons avant tout le contact humain. La rencontre, après le spectacle. Entre spectateurs et artistes. Le partage. Ouvrir cette frontière entre le visible de la scène et l’invisible de la salle. Car en théâtre à domicile, le spectateur se trouve sur la scène. Il voit la comédienne ou le comédien à deux ou trois mètres. Et réciproquement. La règle de distanciation théâtrale n’existe plus. Le comédien est nu. Au sens symbolique.
Notre philosophie est d’aller vers d’autres publics. D’autres territoires. 21 % des français vont au théâtre aujourd’hui. Parmi les jeunes de 15-24 ans, 24 % se rendent au théâtre. Selon une enquête du Ministère de la Culture en 2018.
L’exigence de qualité artistique constitue le socle de notre travail. Mais, ne nous voilons pas la face. Le théâtre à domicile vient aussi compenser l’absence de salles ou le coût trop élevé des salles de spectacles et salles des fêtes pour les amateurs. Une formule qui me semble positive pour les toutes petites compagnies ou celles qui n’ont pas la chance de bénéficier d’une salle de spectacles gratuite dans leur commune. Et qui souhaitent élargir leur diffusion.

5/ Quelle participation financière demandez-vous ?
Sujet délicat et incontournable. Notre budget s’est équilibré lorsque nous avons abandonné la participation financière libre du public au moyen du traditionnel Chapeau. Maintenant, nous demandons, à l’organisateur, une somme forfaitaire : 250 €.
Montant qui correspond à nos charges fixes : mise en scène, assurance,
 matériel technique, communication, droits d’auteur… Et nous ajoutons le montant des frais de déplacements. Bien sûr, en tant qu’amateurs, nous ne recevons aucune rémunération.

6/ Qui dit jouer dans des lieux insolites, il y a probablement des situations insolites… As-tu une anecdote à raconter ? 
Rideaux noirs de fond de scène et projecteurs dans la salle à manger. Trente personnes. Au fil de la lecture, l’émotion se lit sur le visage et dans les yeux embués de certains bergers. Moments d’émotions. Après le spectacle, autour d’un repas, nous échangeons. Nos passions. Nos vies…. ils nous racontent leur existence. Les difficultés de garder une dimension humaine à leur travail. Leurs joies. La nécessaire solitude. Le rôle des femmes. La solidarité. La nature. Le changement climatique. La place des animaux dans notre société. Une soirée qui nous a permis de donner et de recevoir. De partager.
Un merveilleux moment de théâtre à domicile.

 

Une formule qui me semble positive pour les toutes petites compagnies ou celles qui n’ont pas la chance de bénéficier d’une salle de spectacles gratuite dans leur commune. Et qui souhaitent élargir leur diffusion.

7/ Qu’est-ce que tu conseillerais à une troupe qui souhaiterait se lancer dans le
Théâtre en Appartement ?
Je dirai tout d’abord qu’il est important pour une petite compagnie de théâtre d’amateurs d’avoir à son programme une pièce adaptée au théâtre à domicile. Une formule qui offre d’autres occasions de jouer.
Mais c’est une forme de théâtre difficile. Exigeante. Déroutante. Il me semble que quelques atouts ne doivent pas être négligés :
– La capacité d’adaptation aux lieux et aux organisateurs.
– La diplomatie. L’écoute du public. L’humilité.
– Une grande exigence artistique.
Identique à celle des salles de spectacles. La force de l’exigence vient du poids de la formation. Se former au théâtre. Tant au niveau du jeu d’acteurs sur scène qu’au niveau technique, comme la lumière. La Fncta possède cet atout essentiel. Elle facilite grandement l’accès aux formations professionnelles à des prix abordables..

Donner du sens à cette approche particulière du spectacle. Garder l’âme du théâtre d’amateurs. L’âme humaine. Celle de l’éducation populaire. Du travail collectif au sein d’une troupe. Celle de l’échange. Et du partage avec le public.

8/ Un petit mot pour la fin ? 
À celles et ceux qui peuvent prendre le sentier du théâtre à domicile, je leur souhaite de cueillir et déguster ces petits moments de plaisirs. Comme des gouttes de bonheur.

>> AGENDA 

L’HOMME QUI PLANTAIT DES ARBRES
 de Jean Giono
Mise en scène Jean-Luc Robert
Prochaine représentation :
Sélection du festival d’Armoy (74)
Samedi 19 février 2022 à 17h30
https://croquesesamecompagnie.net/

 

L’homme qui plantait des arbres, de Jean Giono. C’est l’histoire d’une rencontre entre un berger et un randonneur. Sur les hauts plateaux de Provence. Le berger vit chichement. Une trentaine de moutons. Région balayée par les vents. Désertique. Rares villages de misère. Le berger se fixe une mission : Redonner vie. Redonner espoir. Il plante des graines. Deviennent arbres. Il n’attend rien. En l’espace de deux guerres, les arbres poussent. Les racines retiennent l’eau. La vie reprend le visage du plaisir. Les habitants reviennent. Simple don de soi. Générosité. En septembre 2021, l’épouse d’un berger de Lozère nous contacte. Elle nous demande de lire ce récit de Giono. Devant son mari berger, à son domicile, pour ses soixante ans. Elle invite d’autres bergers et des amis. Dans sa maison aux pierres

brunes. Sur les flancs du Mont Lozère. En pleine nature.

 

>> PRODUCTIONS ADAPTÉS AU THEATRE À DOMICILE

PAR LA COMPAGNIE ROUGE BANANE :
– BRAISES DE MEMOIRE de Philippe Claudel et Michel Quint.
– DES LARMES D’EAU DOUCE de Jaime Chabaud.
ZESTE D’HUMOUR de Jean-Michel Ribes.
https://rouge-banane.fr/

PAR LA COMPAGNIE ARCADA
– JEAN ET BEATRICE de Carole Fréchette,

PAR LA COMPAGNIE CROQ SESAME : 
Brassens et les femmes, de Robert Dahan

COPRODUCTION ARCADA – CROQ SESAME
L’homme qui plantait des arbres, de Jean Giono.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

FNCTA Auvergne-Rhône-Alpes © 2022 Tous droits réservés | Mentions légales | Politique de confidentialité | Photos zeizig – mascarille.com 

Site réalisé par S2A Solution Valserhône (Ain)